ID

1290

Dimensions

Mesuré à une hauteur de 1, 50 m, son tronc présente une circonférence de 575 cm (mesuré en 2021).
Cet arbre s'élève jusqu'à 17 m de haut environ.
Le diamètre de sa couronne est de 15 m.
Son fût monte sur une hauteur de 5.00 m.

Classement

Considérant sa circonférence, cet arbre est le plus gros de son espèce en Région de Bruxelles-Capitale.

Environnement

Arbre isolé. Arbre visible de la voirie.

Etat sanitaire

Défauts graves

Intérêt historique

Le vieux tilleul d’Ixelles est un élément indissociable du quartier Boondael. Situé à l’arrière de la chapelle Saint-Adrien, il s’agit d’un arbre présentant un intérêt historique évident : très ancien comme en témoigne sa circonférence importante et sa silhouette particulière (complètement creux, il a été rempli de béton et renforcé à l’aide d’un cerclage), il est cité dans différents ouvrages et représenté sur de nombreuses cartes postales. Protégé légalement par classement en 1936, il constitue ainsi le premier arbre bruxellois à bénéficier de mesures de protection. « Sur la place de Boondael s’élève un beau tilleul que trois hommes peuvent à peine embrasser. Selon la tradition, ce tilleul remonte à l’époque de Charles Quint ;il servait de point de ralliement au Serment des Arquebusiers. C’est en cet endroit qu’il donnait les fêtes et distribuait les chevaux d’argent aux vainqueurs de la course » (extrait de la monographie de la commune d’Ixelles par P. LE ROY, édition 1885) Une description du hameau de Boondael vers 1496 ne mentionne cependant pas le tilleul, comme l’indique M. Gonthier dans son ouvrage « Boondael, le milieu, les hommes, les institutions » en 1955 : « je n’ai trouvé aucune allusion à un tilleul. Celui qui orne la place actuelle a t’il été planté , au XVème siècle, après la construction de la chapelle ou, au début du XVIIème siècle, après le sac de Boondael par les espagnols ou plus tard encore ? On ne sait. Le premier document qui, a ma connaissance, atteste sa présence est la carte figurative des biens de l’abbaye de la Cambre exécutée par le géomètre G. Couvreur en 1717 et, à cette époque, à en juger par le dessin, il était vraisemblablement centenaire… » Ce tilleul aurait pu être planté au début du 17ème siècle, lors de la reconstruction de la chapelle. Ce qui correspond à l’illustration du tilleul centenaire en 1717. Il serait donc âgé, en ce début de 21ème siècle, de près de 400 ans. Il s'agit du premier site classé en Région bruxelloise, par arrêté royal du 21 décembre 1936.

Intérêt scientifique

Le tilleul à larges feuilles se rencontre fréquemment en Région de Bruxelles Capitale. Cet individu est actuellement le plus gros exemplaire recensé à ce jour, et probablement le plus vieux puisqu’il pourrait dater de la construction de la première chapelle en 1453. Ses fleurs sont extrêmement mellifères.

Intérêt esthétique

Ce tilleul isolé constitue un élément de position dans le paysage particulièrement important : il encadre la chapelle de sa silhouette remarquable. Son tronc creux et cimenté est original, sa couronne présente une forme de dôme, typique des vieux spécimens.

Coordonnées Lambert

X : 151616 / Y : 166313